La Professional Darts Corporation (PDC)  organisera son premier tournoi féminin télévisé cet été après l’introduction du Betfred Women’s World Matchplay le dimanche 24 juillet à Blackpool. Le tournoi de huit joueuses se déroulera en un après-midi aux Winter Gardens, avec un prix de 25 000 £ et une place pour le Cazoo Grand Slam of Darts 2022. Le tournoi sera composé des huit meilleures joueuses des Séries féminines PDC 2022, après les 12 événements organisés au cours du premier semestre de l’année.

Le Betfred Women’s World Matchplay sera le premier événement entièrement télévisé organisé par le PDC, poursuivant ainsi la croissance de ce sport montré ces dernières années avec un événement diffusé sur Sky Sports.Cet événement appuie l’engagement de la PDC envers les femmes et de son objectif de les mettre sur un pied d’égalité avec leurs homologues masculins. Le prize money pour cet évènement est fixé à 125 000 £ cette année.

« Nous sommes ravis de pouvoir ajouter le Betfred Women’s World Matchplay à notre calendrier », a déclaré Matt Porter, directeur général du PDC.  » Nous avons élargi notre engagement envers les fléchettes féminines ces dernières années suite à l’introduction des PDC Women’s Series, et nous pensons que le moment est venu de donner à ces joueuses un tournoi télévisé « . »Le Winter Gardens de Blackpool est un lieu emblématique qui accueille les fléchettes de haut niveau, et il est tout à fait approprié que huit femmes de haut niveau aient l’occasion de fouler cette scène en juillet pour participer au Betfred Women’s World Matchplay, en direct sur Sky Sports.

Les qualifications pour le Betfred Women’s World Matchplay seront basées sur les prix remportés lors des 12 premiers événements des Séries féminines PDC de l’année.Le premier week-end des PDC Women’s Series se déroulera les 12 et 13 mars à Barnsley, avec deux épreuves par jour.

Le PDC Women’s Series 2021 avait été remporté par Fallon Sherrock, qui s’était qualifiée aux côtés de Lisa Ashton pour participer au Grand Chelem et au World Darts Championship.

Baptiste Fauthoux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.