Né le 13 Juillet 1989 à Bradford dans le Yorkshire, Joe Cullen est un véritable talent brut dans le paysage des fléchettes. Ce fan incontesté et inconditionnel des « Reds Devils » de Manchester United (Premier League, 1ère division de foot anglais), arbore la calvitie la plus célèbre de la Professional Darts Corporation. Son amour pour Manchester et sa pop culture se traduit même lors de son entrée sur la grande scène lorsque qu’il est accompagné par le mythique groupe britannique « Oasis » et leur célèbre titre « Don’t look back in anger » (Ne te retourne pas avec colère sur le passé) repris en cœur par les fans du Yorkshireman.

Joe Cullen fait partie de ces petits génies que l’on surnomme « surdoués », « précoces » ou encore « cracks » mais dont on reste encore sur notre faim. Les attentes sont grandes, la régularité et l’explosion dans le top 10 se font de plus en plus attendre.

Joe Cullen a nourri des espoirs très rapidement. Alors qu’il occupait un emploi de facteur à l’âge de ses 19 ans, il concourt dans ces premiers tournois professionnels en 2008 lors de l’Open de Grande Bretagne où il se fait déjà remarquer ce qui lui permet d’intégrer la prestigieuse Professional Darts Corporation (PDC). Ce tournoi marquera un tournant dans sa vie, il quittera un an plus tard son emploi de facteur afin de se concentrer sur sa carrière de joueur prossionnel de fléchettes. Il fera ensuite sa première apparition en 2011 au plus prestigieux des tournois du circuit, dans la désormais Mecque des fléchettes : les championnats du monde au sein du Alexandra Palace de Londres. Il ne ratera alors plus aucune édition. Le natif de Brandford gagnera plusieurs tournois sur le circuit professionnel sans remporter de titre télévisé, distinctions les plus prestigieuses.

Joe Cullen, vainqueur des European Matchplay

En 2018, Joe Cullen s’installe pour la première fois dans le Top 16 ce qui fait de lui un sérieux prétendant aux titres durant la saison. Son premier titre majeur surviendra un an plus tard, lorsqu’il se défit de Micheal Van Gerwen (alors 1er joueur mondial) en finale des PDC European Matchplay. Le talent de Joe Cullen est alors indéniable. Alors que la pandémie lui a « coupé sa motivation », ce dernier a retrouvé des couleurs en 2022. Pour la première fois de carrière il a remporté les Masters, le premier tournoi télévisé de l’année, et a intégré la Premier League (réservé à seulement huit joueurs) où il impressionne jusqu’à maintenant. The Rock Star sera-t-il le tube de l’année 2022 ?

2 thoughts on “Joe Cullen, « The Rock Star »”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.