Dans les travées de la Rotterdam Ahoy toute vêtue d’orange, Michael Van Gerwen était investi d’une mission. Jeudi dernier le hollandais avait l’occasion de creuser l’écart avec ses concurrents en cas de victoire devant son public en effervescence. C’était sans compter sur un exploit monumental de Joe Cullen en finale pour priver MVG d’un troisième succès dans cette Premier League. Récit de cette soirée de fléchettes aux couleurs hollandaises.

Avant cette 7ème soirée de Premier League, Joe Cullen, pour sa grande première dans la compétition, pointait à la dernière place du classement. Mené 5 manches à 3 dès les quarts de finale face au vainqueur de la dernière soirée Gary Anderson, le britannique ne semblait pas en position de marquer des points lui permettant de s’extirper de cette dernière position. Il lui a fallu un mental d’acier et des fléchettes de hautes volées pour réaliser un magnifique come-back pour renverser totalement la situation et de s’imposer finalement 6 manches à 5 face au Flying Scottman. En demi-finale, Joe Cullen s’imposa face à Peter Wright sur le score de 6-4 et rejoignait donc Micheal Van Gerwen en finale de cette 7ème soirée de Premier League.

Une finale dans une arène de Rotterdam Ahoy remplie et colorée d’orange représentant les couleurs des Pays-Bas et de leur star nationale, Michael Van Gerwen. Une ferveur imprenable qui s’est faite ressentir dès l’entrée sur piste de MWG. Les fans hollandais reprennant en cœur « oooooh Micheal Van Gerwen » sur l’air de Seven Nation Army du célèbre groupe des White Stripes. Son adversaire du soir était impressionné par l’ambiance : « La foule était incroyable. Je pensais que jouer contre Jonny Clayton à Cardiff était spécial, mais là c’est encore mieux. » Après s’être défait de Micheal Smith (6-5) puis de Jonny Clayton (6-3), le hollandais s’apprêtait donc à disputer une finale avec un maximum de confiance et une ferveur des grands soirs de fléchettes.

La finale eu du mal à se mettre en route. Les deux adversaires semblaient bien en dessous de ce qu’ils pouvaient habituellement produire, mais dans la difficulté MVG semblait tirer son épingle du jeu. Joe Cullen s’en sortait lui grâce à de fantastiques « finish » qui lui permettait de rester dans le match. Alors que Michael Van Gerwen prenait un avantage (4-3) qui semblait le propulser vers la victoire finale, Joe Cullen revenait dans la partie profitant d’un temps faible du hollandais et lui passait même devant (5-4). La finale s’est finalement jouée sur une ultime manche (5-5) que Joe Cullen a éclaboussé de son talent en enchainant deux 180 d’affilés (plus haut score sur une volée de trois fléchettes). MVG était distancé, la messe était dite et le britannique remporta donc la rencontre et sa première victoire en Premier League de sa carrière.

« C’est génial d’obtenir la victoire, il n’y a rien de mieux que de jouer contre un Hollandais dans son jardin », a déclaré Cullen. C’est une soirée spéciale pour moi, surtout pour obtenir les cinq points parce que je luttais un peu en bas du tableau mais maintenant je suis de retour. »

La belle opération de la soirée est donc signé Joe Cullen qui marque des points importants et remonte jusqu’à la quatrième place du classement. Malgré sa défaite, MVG inscrit des points précieux qui lui permet de conserver la tête du classement.

Le classement après 7 journées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.