SANTORINI, construis comme un humain et gagne comme un dieu

À partir de 8 ans

2-4 joueurs (il est recommandé de jouer à 2 joueurs)

20 minutes

But du jeu

Place un de tes ouvriers au sommet d’un bâtiment de trois étages pour gagner la partie.

Déroulement d’une partie. 

Le jeu se compose d’un plateau et de différentes « constructions ». Il existe 4 types de constructions différentes : le niveau 1, le niveau 2, le niveau 3 et le dôme. Chaque joueur va incarner deux ouvriers à travers deux pions différents. À tour de rôle, chaque jouer déplace d’une case un de ses ouvriers puis construis un étage sur une case vide voisine à cet ouvrier. Un ouvrier peut se déplacer sur n’importe quelle case vide avoisinante même si des étages ont déjà été construits, seule contrainte, il ne peut monter qu’un niveau à la fois. Il est possible de construire sur le sol ou sur un bâtiment déjà existant. Il faut seulement respecter l’ordre de construction en plaçant l’étage ou le dôme qui correspond.

Une fois qu’une tour est composée de 3 niveaux et d’un dôme, on dit d’elle qu’elle est achevée et il n’est plus possible de grimper dessus. La partie s’arrête à la fin d’un tour lors duquel un ouvrier sera monté au 3e étage d’un bâtiment. Pour rappel, un tour se compose d’un déplacement et d’une construction. Ainsi, si l’ouvrier qui accède au 3e étage peut ensuite construit il remporte la partie. Au contraire, s’il ne peut pas construire il perd. 

Mais le jeu ne s’arrête pas là. En effet, chaque joueur va incarner un Dieu à travers d’une carte divinité qu’il va piocher au début de la partie. Cette carte va lui attribuer une capacité spéciale. Ces différentes capacités doivent être appliquées à des moments précis en fonction des divinités. Si le joueur est dans l’incapacité de réaliser l’effet de sa carte, il perd la partie. Les capacités des divinités peuvent affecter les constructions mais aussi les déplacements des ouvriers. Chaque partie est donc particulière en fonction des cartes divinités piochées. 

Comment gagner ?

Tout d’abord, commence par faire des parties sans cartes divinités pour te familiariser avec la mécanique du jeu. Introduis les capacités lorsque tu seras à l’aise avec le jeu.

Santorini est avant tout un jeu de stratégie donc prend ton temps lorsque tu joues. Analyse bien la situation avant chaque tour de jeu. N’oublie pas, le but ici est de construire des étages pour pouvoir te hisser au sommet mais il ne faut pas oublier de surveiller l’avancée de ton (ou tes) adversaire(s). 

Santorini est un jeu de stratégie certes mais la chance joue aussi un rôle important. Lors du tirage des cartes divinités qui va t’attribuer un pouvoir, il faut compter sur ta bonne étoile pour avoir le pouvoir que tu préfères ou avec lequel tu te sens le plus à l’aise. 

Sois prudent, parfois il peut te sembler judicieux de faire des constructions dans ton coin sans te préoccuper de ton adversaires, mais prend garde à ne jamais trop t’éloigner. Arrivé à un certain point, il se pourrait que tu ne puisses plus te rapprocher de ses ouvriers pour l’empêcher de gagner via tes constructions. Au contraire, rester trop proches des ouvriers de ton adversaires peut s’avérer dangereux. Tu pourrais te retrouver bloqué entre ses différentes constructions et les tiennes et n’oublie pas, si tu ne peux plus déplacer tes ouvriers, tu perds la partie. Alors, comme souvent en stratégie, tout est une question d’équilibre.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.